Pétition : une signature pour l'égalité des chances dans les grandes écoles



Proposée par :

Lille Egalité des Chances : le mouvement de regroupement des actions étudiantes lilloises pour l'égalité des chances (regroupe actuellement des étudiants de l'ECLille, l'ENSAM, l'ESC Lille et l'EDHEC).
PARTAGE : la fédération nationale des programmes « Une Grande Ecole : Pourquoi Pas Moi » (36 grandes écoles adhérentes : http://www.partage-interecoles.com/).

Diffusée par :

Impulsion propose aux étudiants de Centrale Lille, IG2I et ITEEM de participer à un programme de tutorat basé sur le modèle « Une Grande Ecole : Pourquoi Pas Moi » en partenariat avec les lycées César Baggio, Gaston Berger et Auguste Béhal.

Objectifs :

Le nombre de signatures obtenues pourra nous servir à appuyer nos demandes de partenariat, de subvention et nos sollicitations auprès de personnalités médiatiques pour intervenir lors de nos évènements publiques, tel Abd Al Malik qui intervint dans le cadre des « 48H pour l'égalité des chances dans l'accès à l'enseignement supérieur » de l'Essec pour témoigner de son parcours personnel qui inclut petite délinquance et étude de philosophie.
Ces signatures témoignent surtout de l'intérêt porté par la société, le monde étudiant, et en particulier Centrale Lille, pour la problématique des inégalités d'accession aux études supérieures.

Confidentialité :

Une signature nous permet d'associer une voix supplémentaire à notre démarche et n'engage à rien. Aucun nom ne sera diffusé dans quelque contexte que ce soit, sauf autorisation explicite.
L'inscription à la mailing entraine l'adhésion tacite à une newsletter (trimestrielle ou, au plus, mensuelle) dont il sera facile de se désinscrire et qui a pour but de faire connaître aux personnes intéressées le plus grand nombre d'initiatives en faveur de l'égalité des chances dans les grandes écoles.




Le constat

La représentation des milieux socioprofessionnels dans les filières d'intégration des grandes écoles n'est pas proportionnelle à celle de la société. Pourtant, un modèle démocratique voudrait que l'élite soit représentative de la société puisque cette élite a vocation à prendre des décisions qui impacteront sur tous.

Comme en témoigne l'histogramme ci-contre, le processus de discrimination sociale filtre à toutes les étapes de la scolarité. On peut cependant identifier trois instants déterminants : l'entrée au lycée, le passage dans l'enseignement supérieur et l'accès à l'emploi. De ces étapes critiques, c'est sur la préparation de l'entrée dans l'enseignement supérieur qu'Impulsion a décidé d'agir.

On peut remarquer avec optimisme que la moitié des lycéens suivis par le programme s'orientent vers des grandes écoles par un parcours direct ou passant par les prépas. Ces résultats encourageant ne permettent cependant pas de conclure à une réussite totale du programme car il est difficile de savoir quelles orientations les lycéens auraient choisi s'ils n'avaient pas suivi le programme PQPM.




L'action d'Impulsion

Si les chiffres officiels ne permettent pas de mesurer quantitativement l'efficacité du programme PQPM, l'expérience d'Impulsion apporte de quoi se forger une opinion qualitative. En effet, dans la première promotion de nos lycéens, qui a passé le bac en juin dernier, deux tutorés se sont orientés vers des CPGE scientifique alors qu'à leur entrée dans le programme ils songeaient plutôt à des études supérieures en 2 ans.

Pour en arriver à ce résultat, Impulsion organise avec le soutien de Centrale Lille et IG2I des séances de tutorat, des sorties culturelles et des visites d'entreprise pour des lycéens de César Baggio et Auguste Béhal choisis par l'administration de leur établissement pour leur potentiel intellectuel.

Les séances de tutorat sont des rencontrent entre 1 à 3 étudiants d'une part et une dizaine de lycéens d'autre part. L'objectif pour les tuteurs est d'apprendre à connaître les lycéens, de stimuler leur curiosité, de connaître leur goût et leur potentiel afin de les encourager dans leur voie et de leur apporter une culture générale dont ils ne disposent pas forcément. Cela se fait au travers d'activités ludiques préparées par les tuteurs.

Impulsion organise des sorties culturelles pour permettre aux lycéens d'accéder à une culture vers laquelle ils n'osent pas se tourner bien qu'elle leur soit ouverte. Nous accompagnons donc nos lycéens à des pièces de théâtre et des ballets, nous les conduisons à des musées d'art ou d'histoire et nous les emmenons, une fois par an et pour un week-end entier, visiter un grand lieu culturel européen : Londres en 2008, les Châteaux de la Loire en 2009.

Nos lycéens ont également la chance de pouvoir découvrir un métier qui les intéresse en suivant une demi-journée durant un professionnel sur son lieu de travail. C'est alors pour eux une occasion de se confronter à la vie professionnelle qu'ils envisagent et ainsi de préciser leurs ambitions et leur projet de cursus.


Signatures pour l'Egalité des Chances dans les Grandes Ecoles

J'affirme mon intérêt pour la question de l'égalité des chances dans le milieu scolaire. C'est pourquoi je soutiens Impulsion dans son action menée avec l'Ecole Centrale de Lille et l'IG2I dans les lycées César Baggio, Gaston Berger et Auguste Béhal par la signature de la présente charte.
Retour au texte de la pétition


Prénom :
Nom :
Promo (G1, G2, IE1, IE2, L1, L2, etc) :
Mail :
Je souhaite m'inscrire à la newsletter qui me tiendra informé(e) des initiatives étudiantes pour l'égalité des chances dans toute la France : Oui Non